Sélectionner une page

Top 15 des trucs les plus réjouissants à lire à Pékin

Partir en Chine lorsqu’on ne sait pas un mot de mandarin, c’est prendre le risque de ne rien pouvoir comprendre pendant des mois. Enfin c’est ce que je pensais, avant de découvrir un nombre infini de petits détournements incompréhensibles de l’anglais et du français. Quand à la contrefaçon et la copie, on ne s’en lasse pas, surtout lorsqu’elles sont réalisées avec tant d’ingéniosité !

1.Cette version du magasin Miu Miu :

Parce qu’on va quand même pas chipoter pour deux voyelles, et puis plus c’est gros, plus ça passe.

miu miu contrefaçon mia mia chine absurde voyage

2.Cette bannière de marchand de glace :

Parce que comme ils le disent si bien : Santé boisson depuis le début.


health drinks from the beggining magasin mauvais anglais chine

 

3.Cette boule à neige :

Parce qu’en plus d’être de goût douteux, on a aucune idée du message de départ, et qu’on se demande bien qui peut avoir envie de ramener ce genre de souvenir de Shanghaï.


boule à neige chine mauvais anglais

4.Cette enseigne de boutique authentique :

Parce qu’une personne a dû se dire qu’un mot en français c’était vendeur, mais que deux mots français en un seul, c’était doublement plus classe.

bouthentique boutique authentique chine mauvaise traduction anglais

 

5.Cette enseigne d’une branche alternative d’Abercrombie and Fitch :

Parce que c’est pas du plagiat s’il manque une lettre, mais juste un malheureux hasard.

abercrmbie and fitch contrefaçon chine

 

6.Cette étiquette de veste Prnda:

Parce que c’est pas non plus du plagiat si on remplace une lettre, mais ENCORE une malheureuse coïncidence.

prnda fausse marque prada chine contrefaçon

 

7.Cette enseigne qui met la misère à Calvin Klein :

Parce que Kévin Club, ça ressemble franchement au titre d’un blog pour ado.

Kévin club plagit calvin klein chine contrefaçon

 

8.Le message caché derrière ce manteau rouge :

Parce que c’est encore plus mystérieux de ne pas pouvoir tout lire.

mauvaise traduction anglais chine

9.Cette marque si distinctement reconnaissable dans le monde entier :

Parce que ça se voit pas tant que ça et que de toute façon maintenant qu’elles ont été fabriquées, il faut bien les porter

.nike contrefaçon chine nice

10.Ce tee-shirt qui pose les vraies questions:

Parce que l’oeuf ou la poule, on a dépassé ça depuis longtemps.

caviar or apple teeshirt chine

 

11.Cette bannière à la française, mais pas trop :

Parce qu’il est important d’avoir une bonne prononciation lorsqu’on fait un compliment.

crebelle magasin chine

12.Cette enseigne gourmande de prêt à porter :

Parce que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée.

bread and butter magasin chine

13.Cette petite maxime poétique :

Parce que si j’avais dû imprimer 3 mots en français sur un manteau, je n’aurais sûrement jamais pensé à ceux-là

manteau chine beau palpite aveu.

14.Ce message sur un blouson:

Parce que ça ressemble à s’y méprendre au langage d’une personne ivre morte, qui s’exprimerait sur ses convictions les plus profondes.

manteau anglais mauvaise traduction chinois

15.Ce mot d’amour passionné sur une gourde en plastique:

Parce que personne n’avait encore jamais utilisé ces mots côte à côte, et que c’était pourtant l’évidence même.

je t'aime beurre gourde message absurde

 

Nouvel an chinois

année du singe chine monkey new chinese year illustration fireworks feux d'artifice

 

Déjà deux semaines depuis que je suis arrivée, je pense qu’il est donc temps de redonner quelques nouvelles. À cause d’un souci d’ordinateur à l’étanchéité douteuse, j’ai pris un peu de retard dans mon rythme de parution des planches, mais j’essaie de remettre tout ça en ordre, et relance la publication quotidienne !

Et Beijing dans tout ça ? Et bien je la découvre doucement. Cette semaine était particulière, puisque précédant le nouvel an chinois ! Et double surprise, celui ci était fêté cette année le 8 février, ce qui correspond également à ma date d’anniversaire ! Pour profiter de tout cela, je me suis renseignée dès mon arrivée auprès de mes colocataires, mais ai vite compris que m’inviter quelque part serait une tâche plus ardue que prévue. Contrairement à la tradition française, le nouvel an est une fête très familiale et la plupart des chinois profitent de l’occasion pour prendre quelques vacances et rejoindre leur famille en province… Mes colocataires et ma logeuse ne faisant pas exception à la règle, je suis restée quelques jours seule dans l’appartement à cogiter un peu à quoi faire pour ce jour si particulier. Après avoir demandé à un bon nombre d’interlocuteurs chinois et constaté un avis unanime de leur part, j’ai pris la décision de me limiter à trouver un restaurant ouvert ce soir là, et rentrer tranquillement avant 23h, heure de  fermeture des métros…

Mais c’était sans compter la fameuse tradition des feux d’artifices ! Toute la journée on entendait pétarader, mais ça n’était encore rien comparé aux explosions qui ont retenti à minuit. L’appartement dans lequel je réside étant au sixième et dernier étage, j’ai pu profiter d’une vue assez dégagée pour voir la ville entière illuminée par les feux : des dizaines de points de lancements, générant des centaines d’explosions simultanées. Le tout dans un désordre effarant de plusieurs heures, au milieu des rues, au dessus des routes, explosant à hauteur de fenêtres, et parfois, par miracle, au dessus des toits les plus bas.

En faisant l’addition de tous les feux d’artifice que j’ai vu dans ma vie, je pense que celui ci restait de loin cent fois plus conséquent. Et on le comprend aisément si l’on considère que plusieurs millions de feux ont été lancés cette nuit là dans une unique ville. La seule ombre au tableau de ces festivités est le pic de pollution incroyable que cela génère en une soirée. L’indice de qualité de l’air a dépassé les 600 pendant quelques heures, ce qui correspond à une pollution 200 fois plus importante que l’air de Paris, en général aux alentour de 30 ( 0-50 bonne qualité de l’air, 50-100 modéré, 100-150 mauvais pour les groupes sensibles, 150-200 mauvais, 200-300 très mauvais, plus de 300 dangereux, alerte de santé). Si vous comptez assister au spectacle, je vous le recommande chaudement, en vous rassurant d’un masque au besoin.

C’est donc avec enthousiasme que je vous souhaite une très bonne nouvelle année, placée sous le signe du singe de feu !

photo beijing pékin feux d'artifice nouvel an année du singe voyage chine

 

Hey bonjour, je suis à Beijing

Je suis bien arrivée, depuis maintenant 5 jours ! Je réside dans l’Est de Pékin, au niveau de la station de métro Sihui Hi East, dans l’appartement de Pingping, une chinoise designer de costumes.

Les premiers jours se sont passés calmement, avec beaucoup de sommeil et d’acclimatation ! À mon arrivée il faisait -17 degrés, et la température depuis n’est encore jamais montée au dessus de 0 pendant mes sorties, j’expérimente donc les pantalons sous les pantalons, les crèmes ultra hydratantes, et les gros bonnets touffus.

Le plus difficile a sans doute été de se faire à la qualité de l’air, puisque l’indice de pollution  dépasse de très loin ce que j’ai pu connaître jusqu’ici. Pour se faire une idée, celui de Paris est en moyenne aux alentours de 27, celui de Pékin à mon arrivée était aux alentours de 56, et aujourd’hui est monté à 187. Les deux premiers jours, cela m’a été particulièrement pénible : nausées constantes, sentiment de faiblesse physique (peut être aussi dû au décalage horaire de 7h), et désagréable impression de se nourrir au cendrier… Mais à présent j’ai pris le pli, et même osé pour la première fois sortir de mon quartier en prenant le métro (en 5 jours d’accord mais je voudrais vous y voir !).

L’appartement comprend 3 chambres, toutes pleines à craquer de lits superposés, ce qui m’amène à vivre à nouveau dans une véritable ambiance de colocation ! À mon arrivée, nous étions 9 en comptant ma logeuse et son mari, tous chinois mais très hospitaliers et pour certains parlant très bien l’anglais, ce qui m’arrange bien !

Je n’ai pas encore réussi à trouver de l’encre de Chine (c’est le comble) et du papier, donc je me limiterai à une petite photo pour aujourd’hui. Un étonnant jeu d’alcool pékinois : Chacun a sa bougie, le but est de souffler celle des autres avec le nez, éventuellement en se bouchant une narine. Ceux dont la bougie est éteinte doivent boire. Le but étant de s’imbiber de quantités déraisonnables de bières tout en rigolant entre amis, ce qui ne me paraît pas bien éloignée des coutumes européennes.

photo de groupe chine voyage beijing pékin