Sélectionner une page

Hey bonjour, je suis à Beijing

Je suis bien arrivée, depuis maintenant 5 jours ! Je réside dans l’Est de Pékin, au niveau de la station de métro Sihui Hi East, dans l’appartement de Pingping, une chinoise designer de costumes.

Les premiers jours se sont passés calmement, avec beaucoup de sommeil et d’acclimatation ! À mon arrivée il faisait -17 degrés, et la température depuis n’est encore jamais montée au dessus de 0 pendant mes sorties, j’expérimente donc les pantalons sous les pantalons, les crèmes ultra hydratantes, et les gros bonnets touffus.

Le plus difficile a sans doute été de se faire à la qualité de l’air, puisque l’indice de pollution  dépasse de très loin ce que j’ai pu connaître jusqu’ici. Pour se faire une idée, celui de Paris est en moyenne aux alentours de 27, celui de Pékin à mon arrivée était aux alentours de 56, et aujourd’hui est monté à 187. Les deux premiers jours, cela m’a été particulièrement pénible : nausées constantes, sentiment de faiblesse physique (peut être aussi dû au décalage horaire de 7h), et désagréable impression de se nourrir au cendrier… Mais à présent j’ai pris le pli, et même osé pour la première fois sortir de mon quartier en prenant le métro (en 5 jours d’accord mais je voudrais vous y voir !).

L’appartement comprend 3 chambres, toutes pleines à craquer de lits superposés, ce qui m’amène à vivre à nouveau dans une véritable ambiance de colocation ! À mon arrivée, nous étions 9 en comptant ma logeuse et son mari, tous chinois mais très hospitaliers et pour certains parlant très bien l’anglais, ce qui m’arrange bien !

Je n’ai pas encore réussi à trouver de l’encre de Chine (c’est le comble) et du papier, donc je me limiterai à une petite photo pour aujourd’hui. Un étonnant jeu d’alcool pékinois : Chacun a sa bougie, le but est de souffler celle des autres avec le nez, éventuellement en se bouchant une narine. Ceux dont la bougie est éteinte doivent boire. Le but étant de s’imbiber de quantités déraisonnables de bières tout en rigolant entre amis, ce qui ne me paraît pas bien éloignée des coutumes européennes.

photo de groupe chine voyage beijing pékin

Pesco-végétarisme

végétarisme pescovégétarisme végétarienne illustration végé communication par le dessin voyage en chine dessins sans gluten blog bd

Bonjour, bonjour.

En vue de mon très proche départ (dans deux jours très exactement), je crois qu’il est l’occasion d’écrire un peu sur ce projet de voyage.

La bande dessinée que je publie à rythme régulier (chipotons pas) depuis le mois de novembre constitue les prémices d’un projet de roman graphique, dont le thème principal sera la communication par le dessin. En effet, ne parlant pas un mot de Mandarin et ayant conservé l’habitude infantile de montrer mes gribouillages à mes interlocuteurs, je tenterai de me faire comprendre par les autochtones en leur montrant croquis, dessins, cartes, et tout ce qui pourra me servir pour ne pas être privée d’interactions sociales pendant 3 mois.

L’exemple le plus simple est l’illustration que j’ai publié, par un hasard beau comme une merveille, dans cet article. Maintenant pesco-végétarienne depuis bientôt 2 ans, l’idée de commander dans un resto sans pouvoir lire la carte m’était un peu douloureuse, d’où la création de cette illu que je montrerai au moment de mes repas, en espérant être comprise.

À présent, les planches du blog ont rattrapé ma « vie réelle », ce qui sera publié prochainement dépendra donc du déroulement de mon voyage, ainsi que de mon inspiration, mes rencontres, lacensured’internetenchineaussi.

Bref. Vous aurez très régulièrement des nouvelles via le blog et une nouvelle section que j’alimenterai de photos et de croquis, en parallèle des nouvelles planches de bd qui seront publiées sur place enfonctiondelacensured’internetenchine.